chenilles processionnaires

chenilles processionnaires

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour l’homme et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants libérés en cas de danger ou de stress. Si l’animal est piétiné, écrasé, soufflé par le vent… ses poils se cassent et restent présents sur place ou s’envolent. Que votre animal soit en contact direct avec ses poils en posant la truffe dessus ou en ingérant la bestiole ou en contact indirect en sniffant un endroit où elle a perdu ses poils, le danger est le même. 

Elle est de couleur brunâtre avec des tâches orangées sur le dessus et les côtés. Elle est très velue.

Dès février, lors de périodes de plusieurs jours de températures clémentes, les processions vont débuter. Les processions durent jusqu’en juin environ. Au printemps, les chenilles quittent l’arbre et sortent en procession pour aller s’enfouir sous la terre. C’est à ce moment là qu’elles sont les plus urticantes. Chaque chenille va y tisser son propre cocon dans lequel aura lieu la transformation en chrysalide puis en papillon.

La chenille va devenir un papillon de nuit qui ne vit généralement qu’une seule nuit. Le papillon est gris avec des motifs noirs et tâches blanchâtres. Ce papillon éclot entre juin et septembre selon le climat.

La femelle papillon pond ses larves dans les pins. Ces larves vont faire plusieurs mues pendant l’hiver et lorsqu’elles atteignent la 4ᵉ mue, prenant soin de choisir une exposition plein sud pour profiter des rayons du soleil, elles forment de gros nids en haut des branches. Elles en sortent la nuit en procession pour s’alimenter. Lors de la dernière procession pour rejoindre le sol et devenir papillon, elles deviennent extrêmement dangereuses !

HYGIÈNE INSECTES 3D PEUT VOUS AIDER !

QUELLES MESURES METTRE EN PLACE ?

La lutte contre les chenilles processionnaires du pin se fait en plusieurs étapes et sous différentes formes. Les moyens de lutte à mettre en place dépendent de la saison et du stade dit de « l’insecte ».

Il est important de respecter les différentes étapes des traitements et d’en assurer le suivi et la régularité des  traitements mis en place.

​En effet, même si l’on détruit toutes les chenilles vivantes sur votre arbre, vos arbres seront réinfestés l’année suivante par des papillons pouvant provenir de plusieurs kilomètres.

Ces traitements annuels doivent donc être maintenu tant que des nids, et donc des papillons, existent dans votre région.

Contactez-nous !

Réponse rapide assurée

Call Now Button
× Besoin d'une intervention ?